Terrain de la Beauve de Marcq

Sur cette terre agricole occupée auparavant par une pépinière, des caravanes s'installent, des travaux d'aménagement préparent une vaste aire d'accueil privée au mépris des règles d'occupation des sols.

Pourquoi nous saisir de ce dossier ?

Pour des raisons écologiques

Il s'agit d'une terre que les documents d'urbanisme réservent exclusivement à l'usage agricole. Ce détournement serait une nouvelle étape (illégale) du grignotage par urbanisation, alors que des jeunes agriculteurs cherchent en vain des terrains pour exercer leur activité.

Une aire d'accueil publique légale a été créée à quelques kilomètres de là.

Pour des raisons d'équité

Nos concitoyens sont chaque jour confrontés à une administration tatillonne dans le domaine de l'urbanisme (comme dans beaucoup d'autres...) Comment comprendre un deux poids/deux mesures vis-à-vis des règles?

Pour des raisons citoyennes

Tout ceci est auréolé d'une atmosphère d'affairisme (réelle ou supposée ; mais ce terrain n'a tout de même pas été acquis au prix du terrain contructible...), d'intimidations (elles aussi réelles ou supposées), voire de protections politiques (on fera l'hypothèse qu'elles sont imaginaires)

Ne pas intervenir serait pour nous mettre le doigt dans un engrenage dont plus personne ne pourra se défaire avant longtemps. Sans parler de l'image des institutions qui serait bien écornée...

Où se trouve ce terrain ?

C'est une parcelle de plus de deux hectares, située sur la commune de Saulx-Marchais, mais au point de rencontre de Saulx-Marchais, Marcq et Auteuil-le-Roi, et près d'un rond-point sur la D11 entre Neauphle-le-Vieux et Thoiry.

Rapide historique

Fin 2011, le terrain fait l'objet d'une transaction ; interpellé en conseil municipal, le précédent maire de Saulx-Marchais reconnaît s'être fait dupé par le vendeur ; celui-ci avait prétendu céder l'exploitation à un "agriculteur bio".

Des échanges avec l'administration, il ressort que la SAFER n'ayant pas préempté à temps du fait de cette arnaque, il convient d'être vigilant et d'intervenir dès qu'un projet de détournement du terrain deviendra patent.

A l'été 2014, des travaux d'aménagement débutent (sanitaires, emplacements...), des gravats sont déposés, des caravanes s'installent...Le détournement est patent.

Le 5 novembre 2014, Monsieur le maire de Saulx-Marchais fait procéder à un constat d'huissier.

Le 20 janvier 2015, Monsieur le maire de Saulx-Marchais, par arrêté municipal, met en demeure le gérant de la SCI "les Jardins de la Beauve" de se mettre en conformité avec les règles d'urbanisme.

Février 2015, plusieurs associations de défense de l'environnement, dont le collectif "Sauvons les Yvelines" portent plainte auprès du procureur de la république de Versailles.

Fin mai 2015, on compte à nouveau une vingtaine de caravanes sur le terrain ; y stationnent également divers autres véhicules ; des gravats sont entreposés, les serres laissées à l'abandon...

Lire la lettre adressée le 15 mars par France Nature Environnement - Ile de France à Monsieur le sous-préfet de Rambouillet

Lire également la lettre du 25 mai 2015 signée de FNE-IdF, Sauvons les Yvelines, JADE, Eparche, et Bien Vivre à Saulx-Marchais