Chevreuse

Pendant l’été 2019, malgré les mises en garde du Président du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse et celles de l’Architecte des Bâtiments de France pour l’État, la commune a fait abattre les arbres et détruit les espaces verts sans consulter la Commission départementale des sites et sans les autorisations diverses exigées par la loi, notamment un permis d’aménager.

En plein cœur de ville et du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse, une tache noire porte atteinte au paysage et aux perspectives depuis le Château de la Madeleine. Un choix incompréhensible et incohérent car le toit de la Maison des Associations est, lui, végétalisé pour justement protéger le paysage et l’environnement

Sauvons les Yvelines et Patrimoine Environnement ont décidé d'engager une action en justice.

Le 09 juin dernier, suite à la lecture de la citation et de la gravité de ce dossier, la juge du Tribunal correctionnel de Versailles a dispensé les associations de consignation financière.

L'audience a été fixée au 9 février 2022, 9h00.

Voir la requête en excès de pouvoir déposée par les associations contre la protection fonctionnelle votée en faveur de Madame la Maire de Chevreuse

Nous vous donnerons des nouvelles dès que possible sur cette affaire de Chevreuse